Cinq questions capitales pour la prise en charge de l’œdème maculaire diabétique

1

Quel traitement de première intention en cas d’OMD central ?En théorie, le traitement idéal de l’œdème maculaire diabétique a pour objectif de combiner la plus grande efficacité, le nombre minimum de visites (contrôles et traitements), le plus faible taux d’effets secondaires locaux et généraux et de recueillir l’adhésion du patient.Dans cette optique, en présence d’un OMD central, existe-t-il des arguments pour privilégier une classe thérapeutique par rapport à une autre (anti-VEGF versus corticoïdes) ; et au sein d’une même classe, existe-t-il des arguments pour préférer un anti-VEGF à un autre ?1. Anti-VEGF versus corticoïdesÀ ce jour, peu d’études ont comparé un des deux anti-VEGF ayant une AMM dans l’OMD (aflibercept ou ranibizumab) et l’implant de dexaméthasone. L’étude MAGGIORE a comparé le ranibizumab à l’implant de dexaméthasone [1]. Au terme d’un an de traitement, on observe un gain d’acuité visuelle plus importan[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre d’Imagerie et de Laser, PARIS. Hôpital Avicenne, BOBIGNY

Un commentaire

Laisser un commentaire