Les uvéites antérieures herpétiques et cytomégaliques

0

Les UA herpétiques se caractérisent par la survenue d’une iridocyclite habituellement liée à une réactivation d’un virus resté latent après une primo-infection.Trois virus sont communément responsables de ces uvéites : le HSV, le VZV et le CMV. Bien que responsables de tableaux cliniques similaires associant une hypertonie oculaire à une atrophie irienne, ils gardent certaines différences notamment dans la sévérité de l’atteinte et son évolution, nous permettant ainsi de les distinguer, afin d’adapter le traitement (tableau I). La recherche virale par PCR sur prélèvement d’humeur aqueuse peut être très utile dans les formes atypiques et sévères.EpidémiologieLes UA herpétiques représentent 5 à 10 % de l’ensemble des uvéites [1, 2]. En France, elles occupent la deuxième place des UA après les UA rhumatismales. Par ailleurs, l’UA à HSV semble être la première cause d’UA virale, avec une nette prédominance du HSV-1 [3].L’âge moyen de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, DHU Vision et Handicaps, CHU Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Laisser un commentaire