La toxine botulique dans le traitement du strabisme

0

En 1822, Justinius Kerner, un physicien allemand, recensait 230 cas de botulisme, appelé “empoisonnement par les saucisses”. L’association de consommation de saucisses (Botulus en latin) avec un empoisonnement alimentaire était déjà connue depuis le VIIIe siècle. En 1895, van Ermengen isolait la bactérie Clostridium botulinum, puis sa neurotoxine était purifiée par Sommer en Californie en 1928.Après la découverte du mécanisme d’action de la bactérie, Alan Scott fut le premier à l’utiliser à des fins cliniques en traitant, en 1973, une série de singes strabiques par des injections de toxine dans un des deux muscles droits médiaux, puis en l’utilisant chez l’homme (1980). Suite à ces travaux et à la production commerciale par une compagnie de la première toxine botulique de type A sous le nom d’Oculinum, la Food and Drugs Authority (FDA) autorise son utilisation, en 1989, dans le traitement du strabisme, du blépharospasme et du spasme hémifacial che[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire