L’implication cérébrale du strabisme

0

Le strabisme est une pathologie, ou plutôt un ensemble de pathologies, dont le point commun est une perturbation de la fonction visuelle motrice (parallélisme des yeux, mouvements des yeux) et de la fonction visuelle sensorielle (perturbation de la vision binoculaire).

L’implication cérébrale du strabisme correspond au fait :

– d’une part, que la physiopathologie d’un certain nombre de formes de strabisme est neuronale/cérébrale ;

– d’autre part, que la déviation des yeux en retour peut entraîner des modifications définitives des réseaux neuronaux et des propriétés des neurones visuels.

La genèse du strabisme

Évoquer “la” genèse “du” strabisme est certainement malaisé, car il existe de nombreuses formes de strabisme, dont les causes sont variées, et pour un même type de strabisme, des causes associées peuvent être intriquées. Quoi qu’il en soit, même si le strabisme est une pathologie dont l’expression peut être qualifiée de périphérique (non rectitude des yeux au plan moteur et éventuelle perturbation de la vision binoculaire au plan sensoriel), ses causes sont cérébrales/neuronales dans un certain nombre de cas.

Il a été démontré, sur le plan neurophysiologique, l’existence de neurones de la vergence. Ils sont localisés dans la formation réticulaire du mésencéphale (FRM). Ce sont des neurones toniques, soit des neurones de convergence en majorité, soit des neurones de divergence [1]. Plus précisément, il a été précisé que ces neurones impliqués dans les saccades, mais aussi dans des mouvements combinés de saccades/vergences (convergence et divergence), se situent dans une structure particulière : le noyau réticulaire tegmental du pont (NRTP) [2].

Dans ce contexte, il est fait l’hypothèse sans avoir pu la prouver jusqu’ici que le strabisme convergent serait la conséquence d’une hyperactivité/hyper-excitabilité des neurones de la convergence et/ou une hypoactivité/hypo-excitabilité des neurones de la divergence, par augmentation ou diminution du nombre de neurones et/ou modification de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur