Composantes de l’astigmatisme oculaire

0

L’astigmatisme oculaire fait partie du quotidien de l’ophtalmologiste. Malgré la relative banalité de ce défaut réfractif, l’étude de son formalisme est plus délicate, en raison du caractère orienté de cette aberration. Cet article expose les principales méthodes qui permettent de quantifier l’astigmatisme oculaire régulier (corrigible par un verre de lunette sphéro-cylindrique), ce qui peut être utile pour calculer des moyennes, prédire l’effet cumulé de deux optiques génératrices d’astigmatisme (par exemple : cornée et implant de cristallin artificiel torique).

Astigmatisme oculaire : vision fovéale

L’astigmatisme oculaire provoque une dégradation de la focalisation des rayons émis par une source ponctuelle située sur l’axe visuel : il est le plus souvent induit par la toricité de la cornée, dont la courbure (inversement proportionnelle à la vergence ou puissance optique) varie selon les méridiens. L’astigmatisme oculaire affecte la vision fovéale et, selon sa magnitude, réduit l’acuité visuelle et la sensibilité aux contrastes. L’astigmatisme oculaire diffère ainsi de celui qui peut entacher la qualité d’un système optique construit (objectif photo, télescope, microscope, etc.). Dans le cas de ces systèmes, l’astigmatisme affecte plutôt l’image de points sources situés à distance de l’axe optique. En effet, en dehors de cas très particuliers, les lentilles et les surfaces optiques manufacturées présentent une symétrie de révolution : bien alignés et sans tilt, ils n’induisent pas d’astigmatisme pour les points situés sur l’axe optique. Il est toutefois plus difficile de contrôler l’astigmatisme des points situés à distance de l’axe optique, qui sont réfractés en une zone de focalisation tangentielle et une zone de focalisation sagittale.

Bien entendu, le décentrement (et/ou le tilt) d’une ou plusieurs lentilles[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Rothschild, CEROC, PARIS.