Quoi de neuf en rétine ?

0

Cette diminution de calibre permet un abord transconjonctival qui constitue un gain de temps pour le chirurgien, de confort pour le patient, préserve la conjonctive et permet de développer la prise en charge en ambulatoire pour de nombreuses interventions de chirurgie vitréorétinienne. Ainsi, la prise en charge des pathologies telles que les membranes épirétiniennes ou les trous maculaires peut maintenant s’envisager sans que le patient ne passe de nuit à l’hôpital.

Une étude de Krishnan a récemment montré que la chirurgie combinée en 23 G pour les trous maculaires est plus rapide, se complique moins fréquemment de déchirures rétiniennes et d’élévations de la pression intra-oculaire en postopératoire et a des résultats comparables sur le plan anatomique et fonctionnel [2]. Par ailleurs, l’abord transconjonctival non suturé ne semble finalement pas associé à un risque d’endophtalmie plus élevé qu’après sclérotomie 20 G suturée [3].

Ces progrès ont été rendus possibles par plusieurs améliorations techniques, notamment celle de la rigidité du matériel, qui est aujourd’hui satisfaisante et permet, par exemple, de rendre la base du vitré accessible en 25 G. La prise en charge des décollements de rétine est alors possible en abord trans-conjonctival, comme en témoigne l’étude de Dell’Omo qui compare l’utilisation de la vitrectomie pour les chirurgies de décollement de rétine avec déhiscence inférieure en 25 G et en 20 G [4].

Cette diminution de calibre n’est possible que si elle s’associe à l’accélération de la vitesse de coupe du vitréotome, aujourd’hui à 5 000 voire 7 500 cpm, permettant de diminuer les tractions vitréorétiniennes et donc les déchirures iatrogènes, sans allonger la durée de la vitrectomie [5]. Certains vitréotomes proposent maintenant une vitesse de coupe doublée en permettant une coupe lors du mouvement aller et une coupe lors du mouvement retour du vitréotome (on parle de twin duty cycle). On a par ailleurs pu constater que la fenêtre d’aspiration se rapproche de l’extrémité[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur