Quel est le bilan minimum à faire pour dépister un glaucome en 2014 ?

0

Le glaucome reste l’une des causes majeures de cécité irréversible en France et dans le monde [1]. Il est caractérisé, d’une part, par une prévalence forte dans la population générale puisque 1,1 à 3 % de la population de plus de 40 ans est concernée et, d’autre part, par son caractère longtemps asymptomatique qui est responsable d’une absence de diagnostic pour environ 50 % des patients [2, 3].Les différentes études ont montré qu’une détection tardive était un facteur de risque majeur de cécité. À l’inverse, les grandes études prospectives comparatives sur le traitement du glaucome ont montré que la mise en place d’un traitement hypotonisant permettait de ralentir sa progression ou son apparition [4].Le dépistage du glaucome paraît donc nécessaire et implique une évaluation de l’atteinte structurelle du nerf optique et de l’atteinte de la fonction visuelle, en plus de l’évaluation de la pression intraoculaire (PIO). Cependant, aucun te[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’ophtalmologie, CHU Pellegrin, BORDEAUX.

Laisser un commentaire