Échographie des tumeurs oculaires

0

Tumeurs du segment postérieur

Pour les tumeurs du segment postérieur, le plus souvent visibles au fond d’œil (FO), l’échographie utilise une sonde de 10 MHz et une approche transoculaire.

1. Chez l’adulte

L’échographie est le plus souvent demandée devant une lésion pigmentée [1-3].

>>> Il convient de mesurer la lésion le plus précisément possible. Une fois repérée (si elle mesure plus de 0,2 mm d’épaisseur), on fait une coupe selon le plus grand méridien de la tumeur, ce qui permet de mesurer son diamètre longitudinal et son épaisseur, puis on fait une coupe orthogonale à ce méridien, qui permet d’en mesurer le diamètre transversal. Il est utile de faire trois mesures concordantes et de donner la moyenne de chaque valeur (avec un écart type inférieur à 0,10) et la valeur maximale. Pour l’épaisseur, il faut mesurer l’épaisseur de la tumeur elle-même, sans prendre en compte la rétine, ni la sclère. Ceci doit être bien précisé dans le compte rendu. Pour le diamètre longitudinal d’une tumeur périphérique, il est parfois difficile, voire impossible, de visualiser la partie la plus périphérique de la masse, même si elle est volumineuse, en particulier sur 6 h et sur 12 h. On a alors recours aux échographes polyvalents (focales et champs de vue variables ± échographie 4D) [3].

>>> Pour l’orientation étiologique, l’échographie apporte des informations décisives dans plus de trois quarts des cas (fig. 1). Cependant, il est toujours utile d’étudier soigneusement l’aspect du FO (druses de surface, pigment orange…) et des angiographies (pin points, double circulation, wash out…) [1, 4, 5]. En cas de doute diagnostique, on peut parfois s’aider de l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) et, dans les cas très difficiles, on s’appuie sur l’analyse de l’évolution sur des contrôles assez proches (3 mois) [6].

La forme est au mieux étudiée par le mode B [2, 3]. Il peut s’agir d’une forme en dôme (lentille biconvexe), d’une forme en champignon ou d’une forme en bouton de col. La forme en bouton de col est quasiment spécifique d’un mélanome, la forme en champignon peut se voir dans les mélanomes et les méta-stases, mais toutes les tumeurs peuvent avoir une forme en dôme.

Un très bon signe[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur