Imagerie des vasculopathies polypoïdales choroïdiennes

0

La vasculopathie polypoïdale choroïdienne (VPC) est une maladie initialement décrite par Yannuzzi en 1990. En 2005, un groupe de travail japonais a précisé les éléments pour poser le diagnostic de VPC chez les sujets japonais : la présence de lésions surélevées rouge orangées au fond d’œil correspondant aux polypes, et la présence de lésions polypoïdales caractéristiques en angiographie ICG permettent d’affirmer le diagnostic de VPC. La VPC est probable si l’on constate une trame néovasculaire choroïdienne anormale ramifiée en ICG sans que l’on puisse identifier le polype, associée à la présence de décollements séro-hémorragiques de l’EP ou d’hémorragies rétiniennes récidivantes.Cette forme clinique de néovascularisation choroïdienne est souvent sous-estimée en raison de l’abandon progressif de l’angiographie à la fluorescéine et surtout du vert d’indocyanine. Par ailleurs, la VPC peut compliquer d’autres pathologies rétiniennes [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service du Professeur Sahel, Fondation Ophtalmologique Rothschild, Paris.

Laisser un commentaire