L’EDI-OCT dans les pathologies rétiniennes : intérêt clinique

0

Rappel anatomique

La choroïde est la partie postérieure de l’uvée. Elle est en continuité avec le corps ciliaire, en avant, et se termine en arrière au niveau du nerf optique. La fonction de la choroïde est de nourrir la rétine. Il n’est donc pas surprenant que les vaisseaux sanguins représentent ce qu’il y a de plus visible dans la choroïde. Lorsque ces vaisseaux choroïdiens sont congestionnés, ils épaississent considérablement le parenchyme choroïdien. Ce parenchyme est également composé de mélanocytes, de fibrocytes et d’un grand nombre de nerfs.

Les vaisseaux choroïdiens les plus proches de la sclère sont ceux de plus gros diamètre, présents dans la couche de Haller. Puis la couche de Sattler comprend les vaisseaux de moyen calibre, alors que les petits vaisseaux sont situés dans la couche la plus interne, la choriocapillaire. Cette choriocapillaire est une couche unique située sous l’épithélium pigmentaire de la rétine. Elle contient un réseau très dense de capillaires. Ces capillaires sont inhabituellement grands, jusqu’à 20 µm de diamètre dans l’aire maculaire et jusqu’à 50 µm en périphérie.

Les principaux rôles de la choroïde sont de fournir l’oxygène et les nutriments aux couches externes de la rétine et de réguler la température dans la région fovéale. Ces vaisseaux choroïdiens nourrissent donc l’épithélium rétinien, métaboliquement très actif, et la rétine externe.

Qu’est-ce que l’EDI-OCT ?

L’EDI-OCT, qu’a fait connaître Spaide en 2008 [1], permet d’analyser les détails des structures choroïdiennes, de visualiser les différentes couches de la choroïde et d’en mesurer son épaisseur.

Actuellement,[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Beau Soleil, MONTPELLIER. Centre d’Ophtalmologie, CASTRIES.

Laisser un commentaire