Les tumeurs conjonctivales de l’enfant sont le plus souvent bénignes

0

Les tumeurs conjonctivales de l’enfant sont bénignes dans la grande majorité des cas : sur les 262 tumeurs conjonctivales de l’enfant publiées par Shields en 2007, 97 % étaient bénignes [1]. Les plus fréquentes sont les nævi et les choristomes. Les papillomes et les tumeurs vasculaires (hémangiome capillaire et lymphangiectasies conjonctivales) arrivent en troisième et quatrième positions par ordre de fréquence, mais ne représentent plus que 10 à 15 % des pathologies tumorales conjonctivales pédiatriques [2, 3]. Les tumeurs conjonctivales malignes sont exceptionnelles et surviennent en général dans des contextes très particuliers, comme le xeroderma pigmentosum. Enfin, certaines lésions non néoplasiques sont souvent confondues avec des pathologies tumorales : les kystes d’inclusion épithéliaux, les granulomes inflammatoires et pyogéniques.Tumeurs conjonctivales bénignes de l’enfant1. Nævus conjonctivalChez l’enfant comme chez l’adulte, le n[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire