Le pôle postérieur du myope fort

0

près la cataracte, la maculopathie myopique représente la première cause de malvoyance chez le sujet âgé, à Taïwan et en Chine, tout du moins dans les zones industrialisées [1-3]. En Europe aussi, la prévalence de la myopie et de la myopie forte semble aussi s’être accrue au cours de ces dernières décennies. La myopie forte s’accompagne d’un cortège de complications maculaires très variées, allant des pathologies chirurgicales spécifiques (fovéoschisis du myope fort, décollement maculaire par trou maculaire) aux pathologies chirurgicales non spécifiques (syndrome de traction vitréorétinienne, trou maculaire), aux pathologies médicales (ruptures de la membrane de Bruch, atrophie choriorétinienne et néovaisseaux choroïdiens du myope fort, macula bombée, cavitations -papillaires intrachoroïdiennes) [4, 5].Il existe différentes classifications de la maculopathie myopique, celle d’Avila étant la plus souvent utilisée [6-8]. La figure 1 présente les[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, CHU, POITIERS.

Laisser un commentaire