Warning: mysqli_query(): (HY000/1194): Table 'wp_72713_sitemeta' is marked as crashed and should be repaired in /home/clients/c7db4b98ef967e5f95d30ac110eeb801/web/wpmu/wp-includes/wp-db.php on line 2056
Critères d’efficacité de la réadaptation basse vision - Réalités Ophtalmologiques

Critères d’efficacité de la réadaptation basse vision

0

Goldstein JE, Jackson ML, Fox SM et al. Clinically Meaningful Rehabilitation Outcomes of LowVision Patients Served by Outpatient Clinical Centers. JAMA Ophthalmol, Online Publication April 9, 2015.

Depuis l’utilisation des anti-VEGF, on considère qu’un patient en situation de basse vision peut bénéficier d’une réadaptation lorsque les phénomènes exsudatifs sont résolus. En raison du caractère uniquement suspensif du traitement anti-VEGF, il est parfois difficile de déterminer à quel moment les patients sont suffisamment stabilisés pour bénéficier à la fois d’injections d’entretien et d’une réadaptation basse vision.

En outre, la variabilité des déficits auxquels elle s’adresse, la variabilité de réponse des patients expliquent en partie la difficulté à définir la place de la réadaptation basse vision. Surtout le manque de critères d’efficacité bien définis ne contribue pas à définir l’intérêt de ces techniques. Une revue récente a recensé pas moins de 47 différents critères pour évaluer l’efficacité d’une réadaptation basse vision [1].

Les premières études sur la basse vision comportaient une évaluation de la satisfaction des patients et la fréquence d’utilisation des aides optiques. Par la suite, l’évaluation était davantage centrée sur des éléments objectifs tels que la vitesse de lecture, la facilité à se repérer dans un texte. De telles mesures objectives des performances visuelles peuvent cependant être un peu décalées des performances des patients dans leurs conditions habituelles. Puisque la réadaptation basse vision comporte un ensemble de techniques qui sont adaptées de manière très spécifique au handicap visuel et à l’activité des patients, il semble logique que l’évaluation de l’efficacité de la réadaptation soit également centrée sur l’activité habituelle des patients.

L’objectif de la réadaptation est finalement d’améliorer la capacité des patients à réaliser les tâches qui dépendent de la vision dans leur activité quotidienne. Cette amélioration fonctionnelle n’implique pas obligatoirement une amélioration du chiffre de l’acuité visuelle [2]. Un questionnaire d’évaluation comportera logiquement une part d’adaptation à l’activité quotidienne.

Dans cette étude prospective observationnelle, 779 patients ont été inclus entre avril 2008 et mai 2011 dans 28 centres aux États-Unis. Le questionnaire étudié (Activity Inventory) évaluait les performances visuelles dans quatre domaines fonctionnels (lecture, mobilité, fonction motrice visuelle, synthèse des informations visuelles). Les patients étaient évalués initialement puis 6 à 9 mois après la réadaptation. D’autres tests étaient réalisés pour évaluer le niveau d’humeur, les fonctions supérieures, l’état général. Tous ces éléments étaient associés aux données[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Rétine Médicale, MARQUETTE-LEZ-LILLE, Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.