Traitement des CRSC aiguës et chroniques

0

La prise en charge thérapeutique de la CRSC ne fait pas l’objet de consensus. Les études randomisées contrôlées permettant d’évaluer l’efficacité d’un traitement sont plus que jamais nécessaires dans une maladie fluctuante liée au stress, pouvant amplifier “l’effet placebo”.Compte tenu de l’évolution sponta­nément favorable d’un grand nombre de CRSC aiguë, l’abstention thérapeutique paraît légitime lors de la ­première poussée évoluant depuis moins de 3 mois.Un traitement peut être envisagé lorsque le décollement séreux rétinien (DSR) évolue depuis plus de 3/4 mois sans tendance à une résolution spontanée, dans les formes récidivantes et dans les formes chroniques, avec une baisse d’acuité visuelle [1].Plusieurs possibilités thérapeutiques s’offrent alors aux cliniciens (fig. 1, arbre ­thérapeutique, page 2). Le laser et la photo­thérapie dynamique (PDT) ciblent le point de fuite. Des études ont démontré une certaine e[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Maladies et chirurgies de la rétine, Hôpital Hôtel-Dieu Cochin, PARIS

Laisser un commentaire