Éditorial : Astigmatisme

0

L’astigmatisme est un défaut optique fréquent : sa prévalence est estimée à environ 65 % pour une magnitude inférieure à 1D, 25 % pour une magnitude comprise entre 1D et 2D, 5 % pour une magnitude comprise entre 2D et 3D, 3 % pour une magnitude comprise entre 3D et 4D, et 2 % pour une magnitude supérieure à 4D.L’astigmatisme réduit l’acuité visuelle non corrigée, et peut être à l’origine d’une réduction de la qualité de vision, en cas de faible composante résiduelle. Sa correction fait aujourd’hui appel à de nombreuses techniques dont les indications sont fonction d’éléments cliniques et du type d’astigmatisme concerné : cornéen, interne, ou mixte.Les techniques additives (lentille de contact torique), incisionnelles et soustractives (photoablation cornéenne, remplacement du cristallin par un implant torique) ont fait l’objet d’importantes évolutions au cours de ces dernières années. Les approches thérapeutiques les plus cour[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Rothschild, CEROC, PARIS.

Laisser un commentaire