Imagerie OCT et UBM de l'angle iridocornéen

1

La gonioscopie est l’examen de référence pour l’analyse de l’angle iridocornéen. La figure 1 présente l’image clinique de gonioscopie. L’imagerie de l’angle est un outil utile, voire indispensable dans certains cas, venant en complément de l’examen clinique. À l’instar des pathologies maculaires, il est aujourd’hui évident qu’une DMLA sera examinée cliniquement mais également par de l’imagerie associant imagerie “en face” (rétinographie et/ou angiographie) et imagerie “en coupe” (OCT). L’analyse de l’angle iridocornéen profite aujourd’hui de techniques d’imagerie “en coupe” basée sur le principe des ultrasons (échographie) et de la lumière (OCT). D’autres principes existent, notamment le Scheimpflug caméra, mais sont peu ou pas développés sur l’analyse de l’angle iridocornéen.

L’échographie de l’angle iridocornéen a été réalisée pour la première fois par Pavlin et al. dans les années 90 avec un appareil UBM (échographe de très haute fréquence à 50 MHz focalisée sur le segment antérieur) [1]. Depuis, les progrès ont été importants dans le domaine du glaucome, notamment pour l’analyse quantitative et qualitative de l’angle de manière statique mais également dynamique. De nos jours, nous appelons volontiers HFU (High frequency ultrasound) et VHFU (Very high frequency ultrasound) les sondes d’UBM. Nous avons à notre disposition des appareils entièrement dédiés à l’UBM (Sonomed, VuMax™), ou des appareils combos associant échographes de segment postérieur mais également de segment antérieur (Aviso, Accutome 4Sight). La figure 2 présente une coupe d’UBM de l’angle iridocornéen.

L’OCT ou tomographie en cohérence optique a été initialement décrit pour l’analyse de la rétine dans la région maculaire, notamment pour mesurer l’épaisseur maculaire dans les œdèmes maculaires diabétiques. Mais rapidement, Izzat et al. ont appliqué le principe de l’OCT à l’analyse du segment antérieur et notamment l’angle iridocornéen. [2] Quasiment au même moment en France, l’OCT était “détourné” pour l’analyse du segment antérieur [3]. Nous disposons aujourd’hui d’appareil OCT dédié au segment antérieur en spectral domain OCT Visante (Carl Zeiss) ou en swept source OCT SS-1000 Casia (Tomey), ou de module antérieur adaptable pratiquement à tous les OCT de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre Explore Vision, PARIS, Centre d’Exploration de la Vision, RUEIL-MALMAISON, Hôpital Lariboisière, PARIS.