Quoi de neuf en chirurgie réfractive ?

0

L’année écoulée s’inscrit dans la continuité des tendances amorcées au cours des années précédentes en chirurgie réfractive. Les techniques de photoablation cornéenne constituent la vaste majorité des procédures réalisées, malgré l’essor de la chirurgie cristallinienne, qui concernent plus particulièrement les patients presbytes, hypermétropes et forts amétropes. La pose d’implants dits “phaques” concerne, quant à elle, les yeux fortement myopes, et s’effectue aujourd’hui quasi exclusivement en chambre postérieure.Cette suprématie de la chirurgie réfractive cornéenne, qui subsiste en dépit des progrès accomplis dans le design des implants intraoculaires, s’explique par plusieurs facteurs. Elle repose tout d’abord sur la prévalence élevée de la myopie faible et moyenne au sein des amétropies traitées. Le recul important dont on dispose aujourd’hui sur la photokératectomie réfractive (PKR) et le laser in situ kératomileusis (LASIK) [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Rothschild, CEROC, PARIS.

Laisser un commentaire