Diagnostic et prise en charge des anomalies rétiniennes associées à la grossesse

0

Nous avons publié en 2013 une revue de la littérature concernant les maladies rétiniennes associées à la grossesse incluant : la rétinopathie diabétique (RD), les néovascularisations choriorétiniennes d’étiologies diverses, la rétinopathie associée à la prééclampsie/et à l’éclampsie et la rétinopathie séreuse centrale.

Cette revue de la littérature se basait notamment sur les recommandations officielles américaines et britanniques concernant la prise en charge et le suivi du diabète pendant la grossesse (American Diabetes Association [ADA] [1, 2] et, au Royaume-Uni, le National Institute for Health and Care Excellence [NICE]) [3]. De plus, les options de traitement pour les maladies rétiniennes se sont élargies depuis ces dernières années avec l’introduction des traitements anti-VEGF (Anti-vascular endothelial growth factor).

Le rôle de ces agents anti-VEGF comme l’aflibercept, le ranibizumab ou le bevacizumab, reste à déterminer pendant la grossesse. Avant l’ère de ces nouvelles thérapies, les options de traitement de la néovascularisation choriorétinienne étaient limitées à la photocoagulation par laser (pour les membranes extrafovéolaires) ou la corticothérapie. Nous avons donc étudié l’utilisation des anti-VEGF pendant la grossesse en réalisant une recherche dans la base de données PubMed. La période de recherche était limitée en grande partie aux années 2000-2014.

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie IV, Centre Hospitalier National des Quinze-Vingts, PARIS.