Que sait-on de la toxicité rétinienne des taxanes ?

0

Le docétaxel (Taxotère) et le ­paclitaxel (Taxol) appartiennent à la famille des taxanes, agents antimitotiques cytotoxiques qui agissent en empêchant la réorganisation ­normale des microtubules intracellulaires. Les taxanes ont démontré leur efficacité dans les cancers du sein, de l’estomac, du poumon et de la prostate. Dans de rares cas, ces produits peuvent être responsables d’une toxicité rétinienne qui se traduit par la survenue d’un œdème maculaire cystoïde [1-3].

Diagnostic clinique et paraclinique

L’œdème induit par les taxanes est en général bilatéral, symptomatique avec une baisse visuelle. L’examen et les photographies du fond d’œil (fig. 1) peuvent dans certains cas, montrer l’œdème maculaire cystoïde s’il est important. C’est la tomographie en cohérence optique (OCT) qui confirme la présence de l’œdème en montrant l’accumulation de fluide au sein de logettes cystoïdes prédominant dans les couches plexiformes internes et externes de la rétine (fig. 2 et 3). L’angiographie à la fluorescéine est déterminante pour le diagnostic étiologique car elle ne retrouve pas de diffusion évidente de colorant (fig. 4).

Physiopathogénie

La physiopathogénie de cet œdème maculaire cystoïde sans diffusion angiographique n’est pas claire [4].

Plusieurs hypothèses ont été émises :

  • La première serait une toxicité directe des taxanes sur les cellules de Müller [1,4]. Les cellules de Müller sont des cellules gliales impliquées dans l’homéostasie de la rétine et qui s’étendent dans toutes ses couches. Leur dysfonctionnement par toxicité des taxanes aboutirait à l’accumulation de fluide intracellulaire et à des diffusions infracliniques de fluide extracellulaire dans la rétine.
  • Une autre hypothèse physiopathogénique serait une rupture partielle de la barrière hématorétinienne entraînant le passage des petites molécules et des petites protéines mais pas celui des grosses molécules de fluorescéine.

L’expansion du compartiment[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre Ophtalmologique d’Imagerie et de Laser, PARIS. Service d’Ophtalmologie, Hôpital Avicenne, BOBIGNY.