Éditorial

0

La choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) est la 4e maladie rétinienne non chirurgicale la plus fréquente et reste souvent un défi thérapeutique, en particulier dans ses formes chroniques, récidivantes et diffuses. En effet, aucun des traitements dont nous disposons n’a actuellement d’autorisation de mise sur le marché (AMM). Les décisions thérapeutiques sont individualisées et les bénéfices attendus versus les risques encourus sont discutés avec chaque patient.Nous vous proposons en cette rentrée une revue assez exhaustive des différentes options et stratégies thérapeutiques. Les équipes françaises ont apporté d’importantes contributions dans le domaine de la CRSC aussi bien au niveau diagnostique avec la description des désormais fameux FIPEDs (Flat Irregular Pigment Epithelial Detachments) par l’équipe du Pr Gaudric à Lariboisière, qu’au niveau thérapeutique avec l’usage des antagonistes du récepteur minéralocorticoïde par l’équipe duP[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service du Professeur Sahel, CHNO des 15-20, PARIS,

Laisser un commentaire