Mise au point sur les antagonistes du récepteur minéralocorticoïde dans la CRSC chronique

0

“CRSC chronique” : des entités cliniques multiplesLe terme “CRSC chronique” désigne généralement une CRSC non-résolutive, dans laquelle persiste un décollement séreux maculaire au-delà d’un délai de 4 à 6 mois. Toutefois, ce terme recouvre de multiples formes cliniques qu’il est important de distinguer car elles répondent différemment aux traitements disponibles, notamment aux antagonistes du récepteur minéralocorticoïde.Ces formes peuvent être regroupées ainsi (fig. 1) :CRSC persistante : premier épisode de CRSC, non résolutif après 4-6 mois d’évolution ;CRSC récurrente et persistante : récurrence de CRSC, non résolutive après 4-6 mois d’évolution ;CRSC chronique avec épithéliopathie : CRSC non résolutive depuis au moins 6 mois (souvent plusieurs mois, voire années), avec altérations de l’épithélium pigmentaire indiquant la chronicité. Dans les cas d’épithéliopathie avancée, celle-ci se manifeste par de véritab[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Ophtalmique Jules-Gonin, Université de Lausanne

Laisser un commentaire