Suivi à 4 ans des greffes endothéliales de type DMEK (Descemet Membrane Endothelial Keratoplasty)

0

La greffe lamellaire endothéliale a été l’une des plus grandes révolutions chirurgicales de ces quinze dernières années en chirurgie de la cornée. Elle permet pour une maladie sélective de l’endothélium de proposer une chirurgie sélective de la cornée. G. Melles a décrit la première kératoplastie lamellaire postérieure humaine en 1999 [1]. Depuis, les techniques ont considérablement évolué en passant par la kératoplastie lamellaire profonde endothéliale (Deep Lamellar Endothelial Keratoplasty [DLEK]), puis la Descemet’s-Stripping Endothelial Keratoplasty (DSEK) et aujourd’hui la DMEK (Descemet Membrane Endothelial Keratoplasty).En moins de dix ans, la proportion de greffe lamellaire endothéliale est passée de 5 à plus de 50 % des greffes réalisées aux USA. Parmi ces greffes endothéliales, la greffe endothéliale pure type DMEK est une greffe de cornée dont le principe consiste à remplacer sélectivement la couche endothéliale lésée d’un pati[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Fondation Rothschild, PARIS.

Laisser un commentaire