Anti-VEGF et grossesse

0

La femme enceinte et le fœtus sont solidaires physiologiquement et métaboliquement. Le placenta n’est pas une barrière étanche et les échanges entre la mère et le fœtus sont constants. Ainsi, tout traitement médicamenteux absorbé par la mère se retrouvera dans la circulation fœtale. Seules les grosses molécules telles que l’héparine ou l’insuline ne traversent pas la barrière hématoplacentaire. Pour toutes les autres molécules, une répercussion immédiate ou retardée est à anticiper.Peu de médicaments ont l’autorisation de mise sur le marché (AMM) chez la femme enceinte. On estime que 2/3 des prescriptions en cours de grossesse se font hors AMM.Les anti-VEGF administrés en injection intravitréenne (IVT) n’échappent pas à cette règle. Leur prescription se fait hors AMM et le bénéfice prévisible pour la mère doit être supérieur au risque potentiel pour le fœtus.Rôle du VEGF dans la grossesseLe VEGF joue un rôle majeur au cours de la grossesse.[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Pasteur 2, CHU, NICE.

Laisser un commentaire