Indications résiduelles de la photothérapie dynamique en pratique de rétine médicale

0

La photothérapie dynamique (PDT) est une technique laser qui utilise un effet photochimique différent de l’effet thermique du laser Argon ou de l’effet mécanique du laser Yag. La PDT emploie l’énergie lumineuse d’un laser proche de l’infrarouge pour activer un photosensibilisant, la vertéporfine (Visudyne), en présence d’oxygène. Cette technique thérapeutique a marqué le début des années 2000 car elle permettait pour la première fois de traiter la forme rétrofovéolaire des néovaisseaux choroïdiens dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Bien qu’elle garde une autorisation de mise sur le marché (AMM) dans la DMLA pour les néovaisseaux choroïdiens à prédominance visible et dans le traitement des néovaisseaux choroïdiens secondaire à la myopie forte, son utilisation correspond surtout à des indications par défaut des injections intravitréennes d’anti-VEGF (en cas de contre-indication à leur utilisation, échec thérapeutiqu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Centre Pôle vision, Clinique du Val d’Ouest, ÉCULLY, Service d’Ophtalmologie, Hôpital de la Croix Rousse, LYON

Centre Pôle Vision, Clinique du Val-d’Ouest, ÉCULLY.

Laisser un commentaire