Le glaucome de l’adulte jeune

0

Puisque le GPAO est extrêmement rare chez le jeune, il faut absolument chercher une étiologie particulière, pour qualifier le glaucome, et c’est l’examen clinique rigoureux, en particulier l’interrogatoire et la gonioscopie, qui vont orienter le diagnostic :interrogatoire policier : circonstance de survenue, ATCD familiaux de glaucome (fratrie, descendant), ATCD traumatique dans l’enfance, crises subaiguës évoquant une hypertonie (HTO) ou un blocage, ATCD de chirurgie oculaire, de traitement cortisonique ;acuité visuelle : myopie, hypermétropie, baisse de l’acuité visuelle progressive ou brutale ;biomicroscopie : recherche de pigments rétrodescemétiques, de précipités, de vaisseaux anormaux, évaluer la profondeur de chambre antérieure, anormalement large ou au contraire étroite avec signe du limbe, une anomalie ou un défect pupillaire ;gonioscopie : ouverture de l’angle (convexe ou concave), pigmentation anormale, récession, synéchies ou dy[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

H. Bresson-Dumont Clinique Sourdille, NANTES.

Laisser un commentaire