L’OCT-A nous donne-t-il des informations sur la rétinopathie diabétique périphérique ?

0

RationnelL’OCT-angiographie (OCT-A) fournit une analyse de la structure et de la localisation des anomalies microvasculaires associées à la rétinopathie diabétique (RD) : microanévrismes, anomalies microvasculaires intrarétiniennes (AMIR). Il identifie et caractérise, par ailleurs, les complications de la RD : œdème maculaire (OM) et néovaisseaux [1, 2]. Sur le plan physiopathologique, l’OCT-A a également permis de mieux comprendre certains mécanismes associés à l’apparition d’un OMD. Toutefois sur le plan de l’analyse structurelle, l’OCT-A n’apporte pas de plus-value considérable par rapport aux examens existants (fond d’œil, rétinographies, angiographie à la fluorescéine, et OCT). Les informations qualitatives fournies par l’OCT-A complètent ces examens, sans s’y substituer, et ne sont indispensables ni au diagnostic du stade de la RD, ni à l’analyse de l’œdème.1. À quoi peut nous être utile l’OCT-A dans le bilan d’une RD ?L[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Centre d’Imagerie et de Laser, PARIS. Hôpital Avicenne, BOBIGNY

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Avicenne, DHU Vision et Handicaps, BOBIGNY.

Laisser un commentaire