Intérêt du laser Navilas 577s dans le traitement de la rétinopathie diabétique périphérique

0

La photocoagulation rétinienne a été introduite par Meyer-Schwickerath dans les années 1940 [1]. Depuis la Diabetic Retinopathy Study [2] et la Early Treatment Diabetic Retinopathy Study (ETDRS) [3-6], la photocoagulation au laser à travers la lampe à fente est devenue le gold-standard pour le traitement de la rétinopathie diabétique proliférante. Dans l’étude ETDRS, la photocoagulation panrétinienne (PPR) était réalisée avec des spots de 500 microns appliqués pendant une durée de 0,1 à 0,2 secondes [3].Le positionnement des spots laser avec les lasers conventionnels est effectué manuellement en inclinant la lentille contact, et en déplaçant la lampe à fente et le faisceau de visée. Au cours des années, de nombreuses améliorations ont eu lieu, avec notamment l’introduction de lasers jaunes et diodes avec plusieurs avantages liés à leurs différentes longueurs d’onde [5-7].En 2006, la technique de photocoagulation laser multispot a été introduite. La r[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Centre Hospitalier Intercommunal, CRÉTEIL.

Centre Hospitalier Intercommunal, CRÉTEIL.

Laisser un commentaire