Chirurgie mini-invasive par voie suprachoroïdienne ab interno

0

La chirurgie dite conventionnelle a pour but de créer une bulle de filtration sous conjonctivale pour éliminer l’humeur aqueuse et faire baisser la pression intraoculaire (PIO). Elle se heurte à certains écueils connus (gêne liée à la bulle de filtration, cicatrisation excessive nécessitant l’emploi d’antimétabolites, complications infectieuses à long terme, etc.).

D’autres voies de recherche chirurgicales ont vu le jour afin d’essayer de s’exonérer de cette bulle de filtration, dont la voie suprachoroïdienne. L’espace suprachoroïdien est un espace virtuel situé entre la face externe de la choroïde et la face interne de la sclère. Il a été identifié comme pouvant être utilisé pour augmenter l’évacuation de l’humeur aqueuse.

Dès le siècle dernier, la technique de “cyclo dialyse” a été testée pour diminuer la PIO mais s’est heurtée à de nombreuses complications (hypotonie, saignement).
La voie suprachoroïdienne peut maintenant être abordée chirurgicalement soit ab externo, soit ab interno.

La voie ab externo nécessite une ouverture conjonctivale, la dissection d’un volet scléral et la création d’une poche suprachoroïdienne, puis la pose d’un drain. Différents drains ont ainsi été commercialisés comme :

  • le gold shunt (SOLX Ltd) ;
  • l’Aquashunt (OPKO Health Inc) ;
  • le Starflo (I star).

Il est cependant difficile de parler de chirurgie “mini invasive” avec ces techniques compte tenu l’approche chirurgicale.

Ainsi, nous traiterons des techniques de chirurgie mini invasive suprachoroïdienne par voie ab interno.

Deux drains ont été évalués : le Cypass (Alcon Transcend Medical) et l’iStent Supra (Glaukos).

Micro-stent CyPass

1. Le drain

Le micro-stent CyPass (fig. 1) est un tube en polyimide avec une lumière fenêtrée. Le stent est constitué d’une seule pièce et a une longueur de 6,35 mm. Le diamètre intérieur du stent est de 0,30 mm et le diamètre extérieur de 0,43 mm. Le micro-stent CyPass est conçu pour être placé dans l’angle iridocornéen, son extrémité proximale se prolongeant dans la chambre antérieure (CA) et son extrémité distale étant située dans l’espace supra ciliaire (fig. 2). Sa forme permet d’épouser la courbure de l’espace entre la sclère et le corps ciliaire. Son implantation est réalisée ab interno par une incision cornéenne et l’injection[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Institut du glaucome, Hôpital Saint Joseph, PARIS, Centre d’Ophtalmologie du Trocadéro, PARIS.