Prévention des endophtalmies postopératoires

0

L’endophtalmie est une complication dramatique des chirurgies endoculaires. Elle compromet souvent le pronostic fonctionnel et parfois même le pronostic anatomique. À ce titre, elle constitue la hantise de tout chirurgien, d’où l’attention particulière portée au développement des moyens de prévention.

La chirurgie de la cataracte et les injections intravitréennes (IVT) constituent les deux gestes invasifs les plus pratiqués de nos jours en ophtalmologie.

Les germes responsables d’endophtalmies après chirurgie de la cataracte sont le plus souvent des staphylocoques coagulases (–), tandis que les infections faisant suite à des injections intravitréennes (IVT) peuvent, plus fréquemment, être dues à des germes plus virulents.

L’incidence d’une endophtalmie après chirurgie de la cataracte varie entre 0,03 et 0,2 % en fonction des publications [1-3]. À titre d’exemple, une étude basée sur les ressources de l’Académie Américaine d’Ophtalmologie pour la recherche dans la vision (IRIS AAO) a rapporté une incidence de 0,14 % [2].
L’incidence d’une endophtalmie après une IVT d’anti-VEGF (facteur de croissance de l’endothélium vasculaire) varie entre 0,02 % et 0,3 % [4].

Il est classique, s’agissant de la prévention de l’endophtalmie, d’évoquer les mesures les plus récentes et les plus sophistiquées : injections intracamérulaires, antibioprophylaxie en collyre, réduction de la taille de l’incision et du temps opératoire, seringues préremplies… Pourtant ces mesures, aussi efficaces soient-elles, ne sauraient que compléter les mesures élémentaires plus anciennes et, sans doute, encore aujourd’hui, les plus efficaces. Nous consacrerons une partie importante de ce texte à ces moyens “rudimentaires”, “évidents”, mais encore “salutaires” avant d’exposer les conclusions des études plus modernes.

Moyens de prévention élémentaires

Ils peuvent être résumés en quelques mots : hygiène des mains du soignant- désinfection conjonctivale et palpébrale du patient (cette dernière[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre Ophtalmologique des Pyrénées, PAU.