Prendre en charge un DEP vascularisé

0

Pourquoi les décollements de l’épithélium pigmentaire ont-ils aussi “mauvaise presse” ? Est-ce à cause de leur réponse partielle au traitement, la dépendance aux anti-VEGF (nécessité d’un traitement prolongé et rapproché) ou leur risque de complications (déchirure, fibrose ou atrophie) ? Comment optimiser leur prise en charge ? Quel produit avec quel schéma pour quel DEP ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre en nous appuyant sur les données bibliographiques et sur notre expériencequotidienne.Comment les reconnaître ou ne pas les confondre avec un DEP non vascularisé ? (fig. 1)Les DEP non vascularisés regroupent :les DEP drusenoïdes, soit à contenu homogène typique avec souvent des migrations pigmentaires, soit à contenu hétérogène de volume plus important avec une composante drusenoïde, en général le long de la membrane de Bruch, et une composante séreuse, avec souvent un dépôt de matériel vitelliforme qui [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

CCA, Service du Pr E. Souied CHI, CRETEIL.

Laisser un commentaire