Editorial

0

La myopie forte, définie par une erreur réfractive inférieure à -6 dioptries, est une pathologie rare (4 %) dans les pays occidentaux, mais sa fréquence est en augmentation constante. Les patients myopes forts sont souvent redoutés par leur risque accru de développer plusieurs pathologies oculaires communes à l’emmétrope : glaucome, décollement de rétine, cataracte, mais également celles propres à la myopie pathologique. Aussi, les examens d’imagerie ne peuvent pas être interprétés en comparant avec les standards du patient emmétrope tant leur anatomie est altérée, rendant diagnostic et suivi thérapeutique difficile.Quels sont les mécanismes pathogéniques de la myopie forte ? Thomas Desmettre nous détaille les facteurs favorisants l’aggravation de la myopie forte, des facteurs génétiques aux facteurs environnementaux, ainsi que les apports de l’imagerie grand champ, de l’OCT swept-source et de l’IRM 3D dans la compréhension des déformations [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.

Laisser un commentaire