Editorial

0

Grâce au combat d’Adrien Sarfati pour la reconnaissance et le développement de l’orthokératologie en France et la rédaction du rapport 2017 de la SFOALC, l’orthokératologie qui libère les porteurs de leur correction pendant la journée est devenue, pour reprendre les mots de Phat Eam Lim, le chaînon manquant entre les lentilles portées la journée et la chirurgie réfractive.Le renouveau des lentilles, que ce soit au niveau des matériaux ou des géométries, permet de proposer des adaptations sûres aux enfants et adolescents. L’innocuité de la méthode sur les différents tissus de la cornée, en l’absence de mésusage, et la réversibilité ne sont plus à prouver. L’orthokératologie est parfaitement adaptée pour tous les sportifs, garantissant une meilleure sécurité dans la pratique de leur activité, et doit être privilégiée pour tous les sports en milieu aquatique.L’orthokératologie profite surtout d’un intérêt croissant face à l’épidémie d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Ophtalmologiste, LILLE.

Laisser un commentaire