L’œdème maculaire et les uvéites

0

L’œdème maculaire est le principal facteur de risque de baisse visuelle prolongée dans les uvéites, et entraîne une perte de vision sévère (< 20/40) chez plus de 30 % des patients avec une uvéite postérieure [1]. L’œdème maculaire uvéitique (OMU) survient dans 66 % des pan uvéites et des uvéites intermédiaires [2]. Il est important d’en faire le diagnostic et de le traiter précocement afin d’éviter des séquelles visuelles irréversibles. Le pronostic fonctionnel de l’OMU est corrélé aux caractéristiques de l’uvéite (type antérieure-intermédiaire­postérieure, durée, sévérité) et à l’intégrité des couches rétiniennes externes, bien visualisées sur l’OCT. L’altération des couches externes de la rétine ou de l’épithélium pigmentaire peut sérieusement compromettre la récupération visuelle, malgré la résolution du liquide intra ou sous-rétinien.>>> Devant un OMU, un bilan étiologique est indispensable. Le bilan[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Laisser un commentaire