L’interface vitréo-maculaire dans l’œdème maculaire diabétique a-t-elle un rôle ?

0

Les anomalies de l’interface vitréo-maculaire (AIVM) sont fréquentes chez les patients ayant un œdème maculaire diabétique (OMD). Ces anomalies pourraient être impliquées dans la genèse de l’œdème. Des améliorations spontanées d’un OM ont ainsi été observées après la survenue d’un décollement postérieur du vitré (DPV). Le but de cet article est :d’estimer la fréquence des AIVM associées à l’OMD ;d’évaluer l’impact de ces anomalies sur l’OMD ;d’estimer si la présence d’AIVM a une influence sur le choix du traitement et sur l’évolution sous traitement.>>> La prévalence des anomalies de l’inter­face vitréo-maculaire associées à un OMD varie selon les séries entre 6,6 % et 52,1 %. Dans une série récente de 146 yeux [1], cette fréquence était évaluée à 18,5 %. Dans 70 % des cas, il s’agissait d’une membrane épirétinienne (MER) et dans 30 % des cas une traction vitréo­maculaire (TVM). Mais il n[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre d’Imagerie et de Laser, PARIS. Hôpital Avicenne, BOBIGNY

Laisser un commentaire