Endophtalmie et anti-VEGF : mise au point

0

Les injections intravitréennes d’anti­VEGF ont transformé la prise en charge des patients atteints de rétinopathies comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), l’œdème maculaire du diabétique (OMD) et les occlusions veineuses rétiniennes (OVR). Le recul dont nous bénéficions sur l’utilisation des anti-VEGF depuis 2007 sous AMM nous permet de faire le point sur un effet indésirable oculaire grave, l’endophtalmie, et sur les mesures à prendre pour réduire ce risque en pratique courante. L’endophtalmie est la complication la plus redoutée par les ophtalmologistes. Néanmoins, il est important de distinguer endophtalmie et syndromes inflammatoires post-IVT, complications qui se ressemblent beaucoup mais dont la prise en charge et le pronostic sont très différents.Si une endophtalmie se présente sous le tableau d’une inflammation intra­oculaire, elle est une réelle infection intraoculaire impliquant un agent pathogène (endophtalmie prouvée[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

HIA Desgenettes, LYON, École du Val de Grâce, PARIS

Centre Monticelli-Paradis, MARSEILLE, Aix-Marseille Université, CNRS, INT, MARSEILLE.

Laisser un commentaire