Endophtalmie et anti-VEGF : mise au point

0

Les injections intravitréennes d’anti­VEGF ont transformé la prise en charge des patients atteints de rétinopathies comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), l’œdème maculaire du diabétique (OMD) et les occlusions veineuses rétiniennes (OVR). Le recul dont nous bénéficions sur l’utilisation des anti-VEGF depuis 2007 sous AMM nous permet de faire le point sur un effet indésirable oculaire grave, l’endophtalmie, et sur les mesures à prendre pour réduire ce risque en pratique courante. L’endophtalmie est la complication la plus redoutée par les ophtalmologistes. Néanmoins, il est important de distinguer endophtalmie et syndromes inflammatoires post-IVT, complications qui se ressemblent beaucoup mais dont la prise en charge et le pronostic sont très différents.

Si une endophtalmie se présente sous le tableau d’une inflammation intra­oculaire, elle est une réelle infection intraoculaire impliquant un agent pathogène (endophtalmie prouvée lorsque la culture est positive). Elle est causée par l’inoculation d’un germe durant l’injection, liée à un manque de stérilité lors de la procédure d’injection par contamination des aiguilles. Elle apparaît en moyenne 2,5 jours après l’IVT (1-6 jours) et est caractérisée par une douleur importante, une baisse de la vision, une réaction inflammatoire sévère du segment antérieur (présence de fibrine et hypopion) et une hyalite. Le pronostic de l’endophtalmie infectieuse est mauvais, le pronostic visuel est engagé. Sa prise en charge est une urgence et repose sur l’utilisation d’antibiotiques administrés par injection intravitréenne associés à des corticoïdes locaux.

Le syndrome inflammatoire post-IVT, encore appelé “endophtalmie stérile” ou “pseudo-endophtalmie”, est une réaction inflammatoire stérile de la chambre antérieure ou du vitré par réaction immunitaire ou toxique. Elle apparaît entre un jour et une semaine après l’IVT, et est caractérisée par un trouble de la vision et une inflammation[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

HIA Desgenettes, LYON, École du Val de Grâce, PARIS

Centre Monticelli-Paradis, MARSEILLE, Aix-Marseille Université, CNRS, INT, MARSEILLE.

Laisser un commentaire