Quoi de neuf en DMLA ?

0

Nous reprenons pour ce numéro une synthèse des données publiées sur la dégénérescence liée à l’âge (DMLA) au long de l’année précédente. Les sujets sont variés, entre l’intelligence artificielle et les facteurs prédictifs de l’évolution de l’atrophie géographique. Un élément très encourageant concerne une nouvelle génération d’implants sous-rétiniens qui permettraient d’améliorer les performances visuelles des patients souffrant d’une atrophie géographique. Concernant les formes néovasculaires, on dispose de résultats à 2 ans des études de phase III sur le brolucizumab qui devraient permettre d’espacer les injections intravitréennes de 3 mois chez la plupart des patients.Intelligence artificielle et DMLAL’intérêt de l’intelligence artificielle (IA) pour l’interprétation de l’imagerie en rétine médicale résulte de l’affinement de la sémiologie, de l’accroissement du volume des données à interpréter et des plus grandes[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Rétine Médicale, MARQUETTE-LEZ-LILLE, Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.

Laisser un commentaire