Quoi de neuf en surface oculaire ?

0

Imagerie diagnostique pour la sécheresse oculaireLa sécheresse oculaire est une cause très fréquente de consultation. Il est parfois difficile de comprendre les mécanismes physiopathologiques sous-jacents et de poser un diagnostic précis. De nouveaux appareils sont développés avec comme objectif de faciliter le diagnostic de sécheresse oculaire et notamment l’étude de sa composante évaporative, souvent associée à une dysfonction des glandes de Meibomius.Il s’agit souvent de topographes auxquels viennent s’ajouter des nouvelles fonctionnalités comme la meibographie, le NIBUT (temps de rupture du film lacrymal non invasif) ainsi que l’inter­férométrie du film lacrymal (analyse de la qualité du film lacrymal). On peut citer le topographe Cornea 550 d’Essilor ou le Sirius et l’Antares de Medical DevEyes.Le Lacrydiag de Quantel tente, quant à lui, de synthétiser le diagnostic de sécheresse oculaire par la prise de 4 mesures en 4 minutes : mesure du ménisq[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Cabinet médico-chirurgical de l’Alcazar, BEAUSOLEIL, CHU de NICE,

Centre ophtalmologique Saint Paul, PARIS. Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild, PARIS.

Laisser un commentaire