Quoi de neuf dans les pathologies cornéennes ?

0

KératocôneCette année a été marquée par un certain nombre de controverses dans la prise en charge du kératocône par cross-linking cornéen. Depuis son avènement en 2003, le cross-linking soulève toujours autant de questions quant à son mode d’action, ses indications et sa technique.1. Cross-linking pédiatriqueLe cross-linking s’adresse à un kératocône évolutif dans l’optique de le stabiliser. Le risque évolutif rapide est plus important chez l’enfant. Il peut, dans cette indication, être proposé en première intention une fois le diagnostic posé, sans attendre. Plusieurs comptes rendus de cross-linking chez l’enfant font état d’une stabilisation kératométrique [1, 2].Dans tous les cas et à tout âge, il est important de chercher des frottements oculaires, une position “vicieuse” avec un appui oculaire (sieste, sommeil…), une contrainte mécanique palpébrale (paupières indurées de la kératoconjonctivite vernale ou atopique par exemple, anoma[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Référence National du Kératocône, CHU, TOULOUSE.

Laisser un commentaire