Chocolat noir ou chocolat au lait ?

0

Siedlecki J, Mohr N, Luft N et al. Effect of flavonol-rich dark chocolate on visual function and retinal perfusion measured with optical coherence tomography angiography: a randomized clinical trial. JAMA Ophthalmol, 2019 [published online].

“On dit que les carottes améliorent la vision, car aucun lapin ne porte de lunettes, mais le chocolat noir pourrait être relativement plus efficace”, lisait-on dans Santé Magazine il y a un an. Comme d’autres magazines grand public, et il faut l’avouer… même Réalités Ophtalmologiques, la revue relayait les informations publiées en juin 2018 par Rabin et al., dans JAMA Ophthalmology, montrant l’intérêt du chocolat noir pour améliorer les fonctions visuelles [1]. Il s’agissait d’une étude à la méthodologie rigoureuse, même si l’échantillon de volontaires sains était réduit à 30. L’étude comparait les effets du chocolat au lait et du chocolat noir sur l’acuité visuelle et la sensibilité aux contrastes.

Un an plus tard, dans la même revue, un autre article publié par Siedlecki et al. utilisant l’OCT-angiographie en plus de la mesure de l’acuité et la sensibilité aux contrastes, avec une méthodologie proche et un échantillon du même ordre, montre que les résultats publiés il y a un an n’ont pas pu être reproduits. Les 22 participants de cette dernière étude ont été répartis par tirage au sort entre un groupe ingérant 20 g de chocolat noir contenant 400 mg de flavonoïdes et un groupe ingérant 7,5 g de chocolat au lait. La perfusion maculaire et les performances visuelles étaient évaluées deux heures après la consommation des chocolats. Les auteurs n’ont pas observé de différence de densité vasculaire en OCT-angiographie (Avanti, Optovue) au niveau des différents plexus rétiniens. Ils n’ont pas non plus observé de différence dans l’évolution de l’acuité visuelle ou la sensibilité aux contrastes entre les deux groupes.

Pour mémoire, le chocolat contient des flavonoïdes, en particulier le flavanol qui a des propriétés antioxydantes et un certain nombre d’effets positifs comme la réduction de l’inflammation, un meilleur fonctionnement cognitif et une meilleure santé cardiaque, attribués à la vasodilatation produite par le flavanol. Un éventuel effet sur la vascularisation maculaire pourrait favoriser les performances visuelles.

D’un point de vue clinique, les deux études sont assez comparables avec une méthodologie soigneuse. On peut remarquer que, dans l’étude de Rabin publiée il y a un an, les auteurs n’avaient pas mis en place de double insu, ce qui peut avoir été associé à un biais provenant des investigateurs. Les résultats négatifs de l’étude publiée ce mois par Siedlecki sont peut-être plus convaincants parce que l’utilisation de l’OCT-angiographie représente un élément objectif[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Rétine Médicale, MARQUETTE-LEZ-LILLE, Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.

Laisser un commentaire