Différentes étapes de prise en charge du strabisme

0

Quelques données épidémiologiques

>>> 20 % des rétinoblastomes sont révélés par un strabisme.

>>> 80 % des exotropies précoces présentent une anomalie à l’imagerie cérébrale.

>>> Un strabisme convergent révélant une paralysie du VI peut être le premier signe d’une tumeur cérébrale.

Ainsi, tout patient présentant un strabisme persistant et/ou constant après l’âge de 3 mois doit rapidement bénéficier d’une consultation.

Première consultation pour strabisme

La première consultation à la recherche d’un strabisme chez le jeune enfant doit être systématisée (tableau I). Toute amblyopie doit être recherchée et traitée en urgence. Au terme de cette première consultation, il convient d’éliminer :

>>> Un strabisme parétique :
– devant une incomitance dans l’espace (l’angle strabique varie en fonction de la direction du regard), devant une limitation des ductions ;
– devant le tableau clinique spécifique en fonction du nerf crânien en cause et des muscles paralysés.

>>> Un strabisme secondaire sensoriel par l’examen clinique à la lampe à fente et par le fond d’œil (cataracte, rétinoblastome, etc.). Une prise en charge urgente est nécessaire, avec transfert vers une unité spécialisée.

>>> Un strabisme restrictif (syndrome de Duane, syndrome de Brown) devant une incomitance associée à des signes palpébraux ± torticolis.

Ensuite, il convient d’identifier devant quel type de strabisme on se trouve. Plusieurs classifications des strabismes existent : descriptives ou physiopathologiques. Ici, nous proposons de considérer une classification en fonction de l’âge d’apparition du strabisme (tableau II), renvoyant à la correspondance rétinienne sous-jacente.

Syndrome du strabisme précoce

Il[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service d’Ophtalmologie,
 Hôpital Necker-Enfants malades, PARIS.

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Necker-Enfants Malades, PARIS.

Laisser un commentaire