Ce que la COVID-19 a changé pour les rétinologues

0

Recommandations et réorganisation

En tant que président de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO) au cours du printemps 2020 lors de la pandémie liée à la COVID-19 SARS-CoV-2, qui a abouti pour la première fois au confinement total et inoubliable de la France pendant 2 mois, je ne pouvais commencer cette tribune sans évoquer le rôle de la SFO lors de cette crise. La SFO a beaucoup travaillé en organisant 3 webconférences spécifiques avec plus de 3 500 connexions, mais aussi en émettant de nombreuses fiches de recommandations pour les ophtalmologistes francophones, des communiqués de presse, des fiches grand public et aussi des regards croisés pleins de bon sens et même d’humour parfois. Ainsi, SFO-online (www.sfo-online.fr) s’est inscrit durablement dans le paysage ophtalmologique français avec, en 4 mois (entre le 1er mars et le 1er juillet), plus de 75 000 connexions. Les fiches de recommandations ont été téléchargées près de 37 000 fois et les informations générales liées à la COVID-19 ainsi que les regards croisés ont obtenu plus de 20 000 accès. Je tenais ainsi à remercier tout le conseil d’administration de la SFO et tout particulièrement le bureau, avec son secrétaire général si dévoué le Pr Bahram Bodaghi et tous les permanents, mais aussi les sociétés savantes partenaires : CFSR, FFM, SFR, SFG, CIO et SFO-ALC.

La COVID-19 a modifié les habitudes [1] et a permis une optimisation des injections intravitréennes (IVT) en tenant compte des consignes sanitaires. La pandémie de COVID-19 a nécessité la réorganisation complète des services ophtalmologiques. Les rétinologues ont dû reporter les rendez-vous non urgents et parfois recourir à la consultation à distance (télé- voire même vidéo­consultation). On peut noter qu’à côté des recommandations nationales françaises de la SFO que je viens d’évoquer ci-­dessus et notamment la fiche “CAT vis-à-vis des IVT en période COVID” [2], il existe d’autres recommandations internationales des sociétés canadienne, anglaise et australienne notamment, qui sont en parfait accord avec nous.

Il est important de bien noter que de nouvelles recommandations pour les injections intravitréennes [3] ont été publiées en janvier 2020 dans le JFO. Elles sont vraiment centrées sur la technique d’IVT et présentent l’énorme avantage d’avoir[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital de la Croix-Rousse, LYON.