Surface oculaire et COVID-19 : ce qu’il faut savoir

0

Quelques rappels de virologie

Le virus du SARS-CoV-2 est un virus à ARN enveloppé et nous allons voir pourquoi, dans notre malheur, c’est plutôt une chance… Cette “enveloppe” n’est en fait rien d’autre qu’un fragment du système membranaire de la cellule où le virus s’est répliqué. C’est sur cette bicouche de phospholipides que sont enchâssées les protéines virales permettant aux virions de se fixer puis d’infecter d’autres cellules (notamment la fameuse protéine spike du SARS-CoV-2, fig. 1) [1]. Autrement dit, sans enveloppe, le virus perd toutes ses capacités infectieuses (infectivité).

Or l’enveloppe est fragile : les virus enveloppés perdent donc beaucoup plus vite leur infectivité sur les surfaces inertes (en général en quelques heures) que les virus non enveloppés (aussi appelés virus nus) et ils sont très sensibles à tous les antiseptiques, notamment à l’alcool ou aux détergents qui détruisent/désorganisent les membranes phospholipidiques. Par conséquent, les virus enveloppés sont principalement (mais pas exclusivement) transmis par contact direct ou par les liquides biologiques infectés (gouttelettes de salives, larmes, sang…) dans lesquels ils conservent mieux leur infectivité.

À l’opposé, les adénovirus (exemple type du virus non enveloppé rencontré en ophtalmologie) restent infectants pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois sur les surfaces inertes, ne sont pas sensibles aux détergents et que très moyennement sensibles à l’alcool [3].

Les cellules de la surface oculaire peuvent être infectées par le SARS-CoV-2

Dès[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Bicêtre, LE KREMLIN-BICÊTRE.

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Bicêtre, Université Paris Sud, LE KREMLIN-BICÊTRE. Laboratoire de Virologie Moléculaire et Structurale, UMR 3296, CNRS, GIF-SUR-YVETTE