Utilisation des ultrasons lors des vitrectomies : quelles perspectives ?

0

Depuis la naissance de la vitrectomie dans les années 1970, les progrès techniques en chirurgie vitréorétinienne ont principalement consisté en l’amélioration de la performance et de la sécurité des technologies existantes : amélioration des pompes et de la fluidique, réduction de la taille des trocarts et mise en place de valves, accélération des vitesses de coupe, amélioration de l’ergonomie du matériel et des interfaces. L’objectif est celui de combiner efficacité, rapidité et sécurité du geste opératoire. Depuis 2017, l’utilisation des ultrasons en vitrectomie a été proposée et a reçu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA). Cette technique est appelée vitrectomie “hypersonique” (VH).

Aspects techniques

La technologie de vitrectomie “classique” est fondée sur le principe de la guillotine. Le vitréotome est un système à double aiguille, qui aspire les fibres vitréennes, les coupe, puis les aspire définitivement. L’efficacité de la vitrectomie est liée au calibre du vitréotome et au flux d’aspiration, alors que la sécurité est apportée par l’accélération de la vitesse de coupe, qui limite la traction, et la diminution du calibre des trocarts [1]. Certains générateurs ont proposé un système basé sur la double coupe (Bausch + Lomb, DORC) alors que d’autres ont développé l’accélération de la vitesse de coupe (Alcon). En effet, le mécanisme de coupe interrompt transitoirement l’effet tractionnel de l’aspiration sur le vitré et la rétine, risque principal de la vitrec­tomie [2]. Les chirurgiens vitréorétiniens utilisent aujourd’hui principalement des vitréotomes 25 G avec des coupes simples ou doubles de 5 000 à 10 000 cpm. Les limites du vitréotome à guillotine sont mécaniques : l’accélération de la vitesse de coupe est plafonnée par le besoin de maintenir le port ouvert afin de maintenir l’aspiration et la turbulence créée par l’alternance ouverture/fermeture du port d’aspiration.

La vitrectomie hypersonique est une technologie conceptualisée depuis 40 ans [3]. Les laboratoires Bausch + Lomb ont récemment développé la VH en 23 G. Elle implique un nouveau vitréotome qui est une aiguille simple[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.