Warning: mysqli_query(): (HY000/1194): Table 'wp_72713_sitemeta' is marked as crashed and should be repaired in /home/clients/c7db4b98ef967e5f95d30ac110eeb801/web/wpmu/wp-includes/wp-db.php on line 2056
Quoi de neuf dans la myopie évolutive de l’enfant ? - Réalités Ophtalmologiques

Quoi de neuf dans la myopie évolutive de l’enfant ?

0

Prévalence de la myopie

La myopie s’installe soit dans la petite enfance, soit à l’adolescence et progresse régulièrement (de 0,5 à 1 dioptrie par an) pour se stabiliser vers l’âge de 25 ans [1]. Le degré final de myopie est d’autant plus fort que le déclenchement est précoce. Ainsi, les myopies déclenchées dans l’enfance ont un fort potentiel d’évolution vers la myopie forte et son contingent de complications. Un des enjeux actuels du dépistage visuel est ainsi la mise en évidence précoce de la myopie. Par ailleurs, la prévalence de la myopie connaît une nette augmentation partout dans le monde.

Les études épidémiologiques les plus anciennes ont été réalisées en Asie de l’Est, la prévalence de la myopie à l’âge de 20 ans était ainsi aux alentours de 20 % à Taïwan, à Singapour ou en Corée du Sud dans les années 1950 et atteignait 80 % en 2010. La prévalence globale (tous âges confondus) de la myopie en 2010 était de 30 % en Europe de l’Ouest, de 35 % en Amérique du Nord et de 50 % en Asie. En tenant compte de l’âge des patients, une étude européenne récente a mis en évidence, en 2015, une prévalence de la myopie de 46 % pour la tranche des 25-29 ans contre 15 % chez les 70-74 ans [2]. L’augmentation de la prévalence dans les populations jeunes et le vieillissement de cette même population conduit au remplacement des sujets “normaux” emmétropes initialement majoritaires par des sujets myopes. En suivant ces modèles, la prévalence attendue de la myopie en 2050 serait ainsi de 55 % en Europe de l’Ouest, 60 % en Amérique du Nord et 65 % en Asie, soit une estimation d’environ 5 milliards de myopes en 2050 [3].

L’augmentation de prévalence de la myopie est aussi associée à une augmentation moyenne de son degré de gravité : on dénombre de plus en plus de myopes atteints de myopies de plus en plus sévères. Ainsi, la prévalence de la myopie forte (supérieure ou égale à –6 dioptries) est de 7 % chez les 25-29 ans contre 1 à 2 % chez les 70-74 ans [2]. Les pathologies liées à la myopie forte (essentiellement le décollement de rétine et les néovaisseaux du myope fort) peuvent[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie,
 Centre Hospitalier Universitaire
 de STRASBOURG.