L’Année ophtalmologique 2013

L’Année ophtalmologique 2013
0

Depuis l’avènement des techniques de correction réfractive cornéenne au laser à l’aube des années 2000, la chirurgie réfractive n’a pas connu de révolution, mais poursuit une évolution permanente caractérisée par l’obtention de résultats de plus en plus sûrs, précis, obtenus grâce à de constants progrès technologiques et une sélection plus fine des indications. Le nombre global de procédures effectuées à travers le monde va globalement croissant, même s’il existe des disparités, notamment dans les pays au contexte économique plus incertain.

Cornée
0

Une nouvelle couche cornéenne ?
Difficile de ne pas débuter par la nouvelle couche cornéenne décrite par Harminder Dua et son équipe [1]. Cette couche de Dua, postérieure, est adjacente à la membrane de Descemet. Acellulaire, elle est constituée de lamelles de collagène de type 1 désorganisées d’une épaisseur de 6 à 15 µm.

L’Année ophtalmologique 2013
0

En rétine médicale et plus particulièrement dans le domaine de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), l’année 2013 a surtout été marquée par la commercialisation de l’Eylea, son utilisation en routine et le besoin des rétinologues de confronter les résultats des études VIEW avec la réponse des patients qui sont vus au quotidien. La publication des résultats de l’AREDS 2 (age-related eye disease study) représentait également un événement attendu, mais le caractère un peu mitigé et complexe des résultats a rendu plus d’un ophtalmologiste perplexe. Du côté de l’imagerie, comme chaque année, les progrès sont réguliers. L’arrivée de l’OCT swept source et l’implication progressive de l’optique adaptative dans les systèmes d’imagerie sont certainement les éléments notables de l’année.

Contactologie
0

L’adhésion et la colonisation des lentilles de contact par des micro-organismes sont des facteurs favorisant les événements indésirables, comme les complications infectieuses, dont la kératite microbienne est la plus grave, et les complications inflammatoires telles que les CLPU (contact lens-induced peripheral ulcer) et les CLARE (contact lens-induced acute red eye) (fig. 1, 2, 3).

Cataracte
0

En 2014, la recherche de précision réfractive après chirurgie du cristallin et de la correction de l’ensemble des amétropies préo-pératoires se poursuit.

L’Année ophtalmologique 2013
0

Chirurgie
Sur le plan chirurgical, l’année 2013 a vu se poursuivre la miniaturisation du matériel. Ainsi, concernant le matériel de vitrectomie, le 20 Gauge (0,89 mm de diamètre) perd du terrain face au 25 G (0,5 mm), et on voit même se développer les instruments en 27 G, pour lesquels le diamètre n’est plus que de 0,4 mm. Grâce à cette réduction de la taille des trocarts, la taille des sclérotomies a pu être diminuée de manière significative, entre le 25 G et le 23 G, comme l’a constaté une étude récente en OCT-SD [1].