Quand opérer un ptosis congénital ?

0

Le ptosis de l’enfant, généralement congénital, constitue un signe clinique relativement fréquent. Il consiste en une chute de la paupière supérieure. De façon plus physiologique, il s’agit d’une atteinte fonctionnelle par mauvaise ouverture palpébrale due à une atteinte du muscle releveur des paupières ou d’une de ses composantes. Cette dernière peut être d’origine musculaire, neurologique, aponévrotique ou mécanique. Le ptosis pathologique doit être différencié de l’asymétrie naturelle d’un visage.L’examen nécessite une évaluation dans les différentes positions du regard. Pour poser le diagnostic de ptosis congénital, il est essentiel de s’assurer, dans un premier temps, de l’origine congénitale et de pratiquer un bilan ophtalmologique soigneux. Dans certains cas rares, le ptosis peut être associé à des pathologies faciales ou générales. De plus, certaines tumeurs orbitaires rares se manifestent par l’apparition d’un ptosis. Chez l[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire