Éditorial Dossier : Cataracte et pathologies combinées

0

Pour cette dernière, le versant médical se résume à une appréciation du rapport bénéfice/risque : les résultats d’une chirurgie en deux temps sont-ils différents d’une intervention en un seul temps ? Dans cette appréciation, on doit prendre en compte non seulement la pathologie initiale mais également le risque anesthésique éventuel, souvent plus lié à l’état général du patient qu’à la technique anesthésique elle même.Du point de vue technique, est ce plus difficile de faire une intervention combinée que deux interventions séparées ?Les différences culturelles sont également intéressantes à examiner. Il semble en effet, au moins pour la chirurgie de la rétine, exister un courant dirigé d’Orient vers l’Occident très significatif : au Japon, depuis plus de 20 ans, il est presque impensable d’imaginer une vitrectomie chez l’adulte sans retirer le cristallin simultanément puisque plus de 75 % des vitrectomies sont faites en chirurgi[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild, PARIS.

Laisser un commentaire