Correction cristallinienne de l’astigmatisme : examen préopératoire

0

À l’heure de la chirurgie de la cataracte, la correction des astigmatismes cornéens réguliers symétriques s’impose au chirurgien, car cette opportunité réfractive est unique pour le patient. Les résultats sont très bons et les contre-indications rares.Un tiers de nos opérés sont concernés par la possibilité d’une implantation torique. Le seuil se situe en fonction des cas à partir de 1.5 dioptrie et moins pour les implants multifocaux.Un examen préopératoire rigoureusement mené est la condition sine qua non à un bon résultat réfractif post-opératoire. Actuellement, la principale cause d’erreur dans le résultat réfractif final est la mesure de la kératométrie, la seconde étant le mauvais alignement peropératoire [1]. Un implant torique bien calculé et positionné sur le bon axe, lors de l’intervention, reste le plus souvent [2] stable dans le temps et tourne peu (4,1° à 2 ans).L’examen préopératoire a été enrichi récemment par l’apport m[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Institut ophtalmique Nord de France, SOMAIN.

Laisser un commentaire