Prendre en charge efficacement les patients presbytes astigmates en contactologie

0

En préambule, quelques informations à méditer…

>>> 47 % des porteurs de lunettes ont un astigmatisme cliniquement significatif sur au moins un œil [1].

MAIS

>>> 75 % des adaptateurs prescrivent des lentilles de contact avec “un équivalent sphérique” [2].

>>> 50 % des astigmates sont asthénopiques si l’astigmatisme n’est pas 
corrigé [2].

>>> 65 % des abandonnistes ont un cylindre de 0,75 ou plus non corrigé sur un œil [3].

Compte tenu de la prévalence de l’astigmatisme et des conséquences inhérentes au fait de le négliger, il est indispensable pour l’ophtalmologiste d’en tenir pleinement compte lors d’une consultation en contactologie.

Lorsque la presbytie vient s’ajouter à l’astigmatisme, il est essentiel de pouvoir maintenir une parfaite prise en charge du cylindre, sujet d’actualité dans nos consultations puisqu’un tiers des porteurs de lentilles toriques sont actuellement dans la tranche d’âge d’apparition de la presbytie (40 ans +) [4].

Déclinons ici les différentes situations auxquelles l’ophtalmologiste adaptateur de lentilles de contact peut se trouver confronté.

Situation 1 : le patient astigmate devenant presbyte et désirant être équipé pour la première fois en lentilles

L’examen ophtalmologique vise à déterminer la valeur de l’astigmatisme, la possibilité[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Ophtalmologiste, PARIS.