Reprise des consultations après confinement : comment prendre en charge nos patients ?

0

Compte rendu rédigé par A. Rousseau
Service d’Ophtalmologie, CHU, Bicêtre.

Le mardi 19 mai, Réalités Ophtalmologiques, en partenariat avec les laboratoires Théa, a organisé une webconférence à distance (épidémie à COVID-19 oblige), retransmise en direct et en différé via internet, sur la reprise des consultations ophtalmologiques après confinement. Présidée par le
Pr Laurent Kodjikian, cette webconférence a réuni le Pr Florent Aptel, le Dr Antoine Rousseau et le
Dr Vincent Dedes. En voici les principaux points forts.

Le point de vue du spécialiste en rétine

D’après la communication du Pr Laurent Kodjikian, CHU de Lyon, Président de la SFO.

La pandémie de COVID-19 a été l’occasion pour le nouveau site de la SFO-on line de montrer toute son utilité. Très vite, ce nouvel outil a permis de diffuser largement les recommandations de notre Société concernant la prise en charge des urgences et la réorganisation des consultations, mais également de proposer des webconférences dès le début de la crise pour fournir à tous les ophtalmologistes les informations les plus actuelles. Les différentes organisations professionnelles (CNP, SNOF) ont également œuvré de concert pour établir très rapidement des recommandations détaillées sur les gestes barrières à mettre en place dans notre pratique.

En ce qui concerne les pathologies rétiniennes médicales, il a très vite été clair que les injections intravitréennes (IVT) devaient être maintenues pour certaines indications dont un retard de prise en charge aurait entraîné une perte de chance. C’est le cas des traitements des néovaisseaux choroïdiens, quelles que soient leurs étiologies. à l’opposé, les IVT indiquées pour la prise en charge de l’œdème maculaire diabétique ou post–occlusion veineuse ont pu être décalées pour limiter l’affluence et réduire au maximum la venue à l’hôpital de patients fragiles.

La chirurgie du segment postérieur a, elle aussi, fait l’objet d’une classification du degré d’urgence, avec les interventions devant être réalisées sans délai (décollement de rétine récent, plaie du globe…), celles pouvant être différées d’une dizaine de jours (décollement de rétine ancien, hémorragie[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Bicêtre, LE KREMLIN-BICÊTRE.